Growth Hacking : l’état d’esprit qui séduit les startups

Growth Hacking : l’état d’esprit qui séduit les startups

 

Le terme de growth hacking / growth hacker a été créé en 2010 par Sean Ellis, un gars très connu dans la Silicon Valley, qui a aidé de nombreuses startup à se développer et à atteindre des niveaux de croissance extraordinaire (Dropbox, Eventbrite, Lookout, LogMeIn…).

Le growth hacking s’est alors développé, a traversé les frontières et on trouve maintenant ce terme dans un nombre croissant d’articles et de descriptions de job en start-up. Cependant, en y regardant de plus près, on constate que le growth hacking est encore largement incompris et utilisé avec des significations des plus diverses.

Cet article vise à donner une définition du growth hacking la plus complète et compréhensive possible. Qu’est-ce que le growth hacking ? Quels sont des exemples de growth hacks ? Quels sont les growth hackers les plus connus ? Quel est l’état du growth hacking en France ?
  

Le growth hacking pensé par Sean Ellis

Citation Sean Ellis - Growth Hacking 
Le « growth hacking » a donc été inventé par Sean Ellis pour définir la nature du travail qu’il effectuait auprès de startups de la Silicon Valley. A leurs débuts, une fois le product/market fit trouvé, les startups n’ont pas besoin de marketeurs traditionnels. Elles n’ont pas besoin de stratégies marketing complexes et impliquant de multiples acteurs. Tout ce dont elles ont besoin se résume en un mot : la croissance. Pour Sean Ellis, le growth hacker est différent du marketeur traditionnel en ce que son unique but est la croissance et en ce qu’il prend toutes ses décisions et stratégies en ayant cet objectif à l’esprit.

Le but de ce pirate de la croissance est de mettre en place des techniques marketing à effet de levier pour considérablement booster la croissance des startups à leurs débuts.

La naissance du growth hacking est donc lié à l’avènement des startups, et au développement de nouvelles techniques de marketing digital. Le terrain de jeu du growth hacker est le web avant tout, mais pas seulement !
 

Qu’est-ce que le growth hacking ? Une définition entre puissant levier de croissance et buzzword

 
Le growth hacking est un terme polémique. Beaucoup le voient comme un simple buzzword refletant l’évolution du marketing, mais qui n’invente rien de nouveau. En effet, le growth hacking est basé sur l’analyse de données, A/B testing, le SEO, l’automatisation, les médias sociaux… qui sont de plus en plus utilisés par les marketeurs traditionnels et représentent le quotidien des marketeurs digitaux. Cependant, le growth hacking n’est pas que cela!

Le growth hacking repose sur :

– la créativité : les growth hacks les plus efficaces et vecteurs de croissance sont ceux qui sont nouveaux et originaux. Un growth hack génial n’aura plus le même effet après avoir été utilisé et réutilisé !

– l’analyse et l’expérimentation : l’avantage de faire du business sur le web est que l’on peut tout tracker, analyser et optimiser. Il faut s’en saisir ! Le growth hacker expérimente continuellement afin de comprendre au mieux sa cible, et il base ses décisions sur le suivi et l’analyse de KPIs bien précis (métriques décisionnelles).

– l’optimisation : l’optimisation des processus est nécessaire pour grandir plus vite et se concentrer sur les tâches à haute valeur ajoutée. C’est un challenge de tous les jours pour le growth hacker ! De plus, il lui faut souvent avoir recours au code pour arriver à ses fins. Eh oui, le growth hacker est un geek, et les meilleurs, sans être des développeurs expérimentés, maîtrisent au moins très bien les bases du code (HTML, CSS, Javascript, Php, SQL…) et les méchanismes sous-jacents.

Le growth hacking mêle créativité, analyse & expérimentation et optimisation.

En bref, le growth hacking est un état d’esprit.

Certains marketeurs peuvent très bien avoir un esprit growth hacking et d’autres non.

Le livre Growth Hacker Marketing de Ryan Holiday constitue une bonne introduction pour mieux cerner l’esprit du growth hacking.

 

Un exemple de growth hack ?

 
A ses débuts, Airbnb faisait face à un problème que rencontrent de multiples plateformes. La startup ne possédait pas une masse d’utilisateurs assez conséquente ni du côté de la demande (personnes recherchant un hébergement) ni du côté de l’offre (personnes offrant leur bien à louer). Ce problème était un sérieux frein à sa croissance. Pour le surmonter, Airbnb a mis en place l’un des plus célèbres growth hacks. Elle a intégré ses offres à la plateforme Craiglist, un site américain de petites annonces au traffic consistent. Toutes les offres postées sur Airbnb étaient donc aussi publiées sur Craigslist avec un lien pointant vers l’hébergement sur Airbnb.

L'intégration d'Airbnb sur Craigslist est un growth hack très connu.Source : Growth Hacker is the new VP Marketing, par Andrew Chen

Le growth hack ici est de se servir de la base d’utilisateur d’un autre site afin d’augmenter son traffic et sa notoriété.

 

Les growth hackers à suivre

 
Pour en savoir plus sur le growth hacking, suis ces célèbres growth hackers :
Sean Ellis : TwitterLinkedIn – Blog (il ne publie plus d’articles, mais tout de même intéressant)
Eric Ries : TwitterLinkedIn – Website
Neil Patel : TwitterLinkedIn – Blog
Noah Kagan : TwitterLinkedIn – Blog
Jeff Walker : TwitterLinkedIn – Website
Andrew Chen : TwitterLinkedIn – Essays
Seth Godin : Twitter – Website
Ryan Holiday : TwitterLinkedIn – Blog
Sujan Patel : TwitterLinkedIn – Website
Matthew Barby : TwitterLinkedInWebsite

 

Quid du growth hacking en France ?

 
En France, le growth hacking a considérablement progressé ces dernières années. De plus en plus de startups embauchent des growth hackers ou promeuvent l’état d’esprit growth hacking auprès de leur équipe marketing.

10 growth hackers francophones à suivre sur Twitter

De plus, des magazines en français et des forums de discussion ont émergé. Je citerai notamment Growthhacking.fr, le forum francophone de référence des growth hackers ou tu peux trouver des growth hacks, découvrir de nouveaux outils de croissance ou obtenir l’avis de growth hackers chevronnés sur tes projets.

Pour découvrir quelques hacks utilisés par les growth hackers français, je te conseille aussi l’article 9 Growth Hackers / Marketers Français dévoilent leur Hack préféré de Deux.io.

Les commentaires sont clos.